Crédit moto, coup de frein des consommateurs.

credit moto et scooterLe marché de la moto en baisse en cette fin d’année, depuis quelques mois déjà ce ralentissement se poursuit avec une similarité par rapport aux mois précédents, les ventes de petites cylindrée sont en baisse alors que les ventes de grosses cylindrées se stabilisent, l’impact global est d’environ -10% en septembre. Cette baisse se répercute inexorablement sur le volume du crédit moto.

Plusieurs facteurs expliquent cette baisse:

  • d’une part le pouvoir d’achat est fortement impacté par la crise qui n’incite pas à consommer, les acheteurs potentiels préfèrent reporter leur projet d’acquisition.
  • d’autre la contrainte de formation de 7 heures imposée depuis le début de l’année par le gouvernement aux primo accédants  a conduit au ralentissement des ventes des petits modèles d’environ 30% depuis 2008 et plus de 20% depuis le début de cette réforme.

Dans une période de faible croissance économique, de crise financière et de chômage, cette dernière mesure est-elle réellement bien adaptée alors que ce sont les acheteurs de petites cylindrées dont les revenus sont les plus faibles qui sont les plus impactés ? Sans compter que les marques et les distributeurs spécialisés dans ce type de motorisation risque de souffrir également à court terme.

Toutefois certain modèle font exception dans ce tableau, tel le Duke KTM 125 dont les ventes ont augmenté, mais nous sommes ici en présence d’un succès ponctuel non représentatif de la tendance générale car tous les autres modèles de la catégorie ont subi un ralentissement important.

En revanche c’est toujours la hausse du coté des grosses cylindrées et du haut de gamme qui ne semblent pas touchés par la crise, à l’image de BMW et Triumph avec une hausse d’environ 20%. Du coté du très haut de gamme la hausse des immatriculation représente + 40%, l’analyse est un peu différente car c’est une clientèle de passionnés.

Les commentaires sont fermés.